La question revient souvent: quelle est la différence entre la sophrologie et l'hypnose?

J’ai fait pas mal de recherche à ce sujet, j’ai lu beaucoup d’articles de blog mais ils sont souvent écrits par un sophrologue ou par un hypnothérapeute. Je ne les trouve pas très neutres. Chacun essaye de tirer la couette vers lui, alors que pour moi ces deux techniques sont clairement de la même famille et très complémentaires.

Ayant moi-même pratiqué les deux et ayant fait de la sophrologie mon métier, j’ai eu recours sur certains moments de ma vie à l’hypnose.

J’ai choisi de partager l’écriture de cet article avec Marine Rousseau qui, à mes yeux, représente l’hypnose moderne où l’on reste acteur de sa séance. Nous avons échangé sur nos expériences et fait un chemin pour trouver ce qui lie nos pratiques et ce qui les différencie. Cela pour vous éclairer un peu plus :

Quelle technique choisir pour ma problématique ?

Quels sont les points communs entre la sophrologie et l'hypnose?

  • Le sophrologue et l’hypnothérapeute utilisent leur voix pour l’accompagnement.
  • Il y a une modification du niveau de conscience lors de chaque séance.
  • La visualisation est utilisée en sophrologie comme en hypnose.
  • La sophrologie tire ses origines de l’hypnose.
  • Un état de relaxation se fait souvent ressentir en fin de séance, même si ce n’est pas l’objectif principal.
  • La sophrologie et l’hypnose permettent aux personnes de développer leur potentiel.

Les différences entre sophrologie et hypnose

La conscience et l'inconscient

  • En sophrologie, nous partons du corps pour ensuite aller créer l’harmonie entre corps, esprit et émotions. En hypnose, on agit sur le subconscient pour ensuite influencer le corps, l’esprit et les émotions.
  • La sophrologie est par définition l’étude de la conscience en équilibre, l’hypnose quant à elle utilise les ressources de l’inconscient.
  • La sophrologie est une technique psycho-corporelle. Il y a une prise de conscience du corps, des sensations cela nécessite donc une certaine présence.
  • Pendant certaines séances d’hypnose la présence à son corps de la personne est nécessaire mais il y a aussi des techniques de dissociation (comme par exemple lorsque l’hypnose est utilisée en chirurgie par des médecins), le but étant de ne plus sentir les sensations dans son corps.
  • En hypnose, les personnes accompagnées viennent pour résoudre un problème qu’elles n’arrivent pas à régler consciemment. Après avoir défini un objectif atteignable, nous utilisons les ressources, expériences, et savoirs inconscients de la personne, pour générer des solutions qui lui permettront d’atteindre son objectif.
  • En hypnose, le praticien s’adapte au langage de l’inconscient en utilisant des métaphores qui lui sont destinées, et/ou en utilisant les symboles présentés par l’inconscient pour modifier, par exemple, un comportement. La personne ne fait pas forcement le lien direct entre sa problématique et le symbole, elle peut alors se libérer, sans avoir à revivre une situation, de façon plus légère.

Le déroulement des séances

Cabinet sophrologie Grenoble
  • La personne accompagnée en sophrologie devient autonome sur les séances qu’elle peut enregistrer et pratiquer seule une fois entrée chez elle. En hypnose, on crée des ancrages. On crée un lien entre par exemple une image et des sensations positives pour que l’on puisse les réutiliser en cas de besoin. (ex madeleine de proust : lien)
  • La sophrologie se pratique au quotidien, l’entraînement est un élément essentiel.
  • La sophrologie est pratiquée sans musique, l’hypnose peut être accompagnée de musique même si ça n’est pas obligatoire.
  • En sophrologie nous mettons le corps en mouvement en hypnose il n’y a pas de mouvement.
  • La sophrologie se pratique généralement debout ou assis (parfois allongé pour des techniques sur le sommeil), l’hypnose se pratique plutôt assis.
  • Les séances de sophrologie peuvent avoir lieu en groupe, en hypnose ce n’est pas le cas sauf en auto-hypnose et en hypnose de spectacle.
  • A la fin des séances de sophrologie les personnes sont invitées à faire des phénodescriptions (décrire les sensations vécues pendant la séance, ce qui a pu émerger) en hypnose cela n’est pas nécessaire. Au contraire, la personne ne doit pas chercher à comprendre ce qui s’est passé durant la séance.
applications sophrologie et hypnose

Les possibilités d'applications

Les champs d’application des deux pratiques sont très larges, en écrivant cet article nous nous sommes rendues compte que l’hypnose et la sophrologie peuvent aider pour les mêmes problématiques mais de différentes manières :

  • Gestion du stress
  • Développement personnel
  • Addictions
  • Gestion des émotions négatives
  • Problèmes relationnels…

Certaine problématiques sont plus souvent accompagnées en hypnose:

  • Phobies
  • Accompagnement des allergies
  • Reconstruction globale
  • Deuil, séparation
  • Traumatismes…

D’autres sont plus adaptées à la sophrologie :

  • Trouble du sommeil
  • Connaissance du corps
  • Gestion de la douleur
  • Acouphènes …

L’hypnose va plutôt s’atteler à un problème et à un objectif précis. La sophrologie permet d’installer plus de positif dans sa vie, d’avoir des outils à utiliser au quotidien.

Exemple d'une personne qui a eu recours à la sophrologie

sophrologie pour crise angoisse

Barbara, 34 ans est maman d’un petit garçon de 3 ans, célibataire. Elle est comptable depuis 5 ans dans la même entreprise.

Cela fait plusieurs années qu’elle fait des crises d’angoisse.

Mais depuis quelques mois les crises se rapprochent de plus en plus, une amie lui a conseillé la sophrologie. Elle se sent toute contractée au niveau des trapèzes, a souvent mal au ventre et sent qu’elle a des réactions disproportionnées à différents évènements.

Elle a un peu d’appréhension car elle ne supporte pas de ne pas pouvoir bouger, a déjà essayé la méditation et d’autres techniques de relaxation mais elle n’a pas du tout aimé.

Au bout de 3 séances Barbara a déjà vu des changements dans son quotidien, les techniques de respiration lui permettent de mieux gérer ses angoisses, sur son lieu de travail ou ailleurs. Avec les entraînements elle peut maintenant les reproduire n’importe où.

Elle a aussi ressenti un relâchement dans son corps et peut ressentir maintenant quand il commence à se tendre. Dans ces moment-là, elle refait une séance de sophrologie afin de se libérer des tensions et amener plus de lâcher-prise.

Elle a décidé de poursuivre la sophrologie en participant à des cours collectifs hebdomadaires car elle sent une réelle évolution en elle, plus de sérénité.

Exemple d'une personne qui a eu recours à l'hypnose

hypnose grenoble phobie avion

Marc a 28 ans, il souhaite partir en vacances à l’automne prochain avec son meilleur ami Thibaud, en Thaïlande. Seul problème : il a la phobie de l’avion !

Impossible d’y aller par un autre moyen, il va devoir trouver une solution.
L’hypnose va lui permettre de se détacher complètement de sa phobie en une ou deux séances, par une approche très simple et efficace. 

Après cela, il n’aura plus qu’à commencer à planifier leur voyage et toute sérénité !

Un exemple d'association entre les deux pratiques

sophrologie et hypnose pour retrouver la motivation

Marie a 40 ans, elle est en couple et a deux enfants dans la préadolescence. Elle est chef de projet dans une entreprise d’import-export.

Depuis deux ans elle a perdu l’enthousiasme et la motivation dans son travail. Elle est de plus en plus stressée et cela impact sa vie de famille, son alimentation, son sommeil…

Comment la sophrologie et l’hypnose pourraient l’aider ?

La sophrologie lui donne des outils au quotidien pour être plus sereine et consciente de son corps (retrouver la sensation de faim et satiété, retrouver un sommeil plus réparateur…).

Après quelques séances de sophrologie, Marie est plus apaisée et retrouve un équilibre dans sa vie.

L’hypnose lui permet de redéfinir ses objectifs, retrouver la motivation et se libérer des blocages inconscients qui l’empêchent de se réaliser. Elle utilise des ressources inconscientes.

Après quelques séances d’hypnose, Marie est plus en accord avec ses envies et elle sait maintenant quels sont ses objectifs à moyen et long terme.

Six mois plus tard, Marie a réussi à améliorer ses relations de travail, elle rentre chez elle le soir avec plus d’énergie pour profiter d’une bonne soirée en famille dans la joie et le partage.

En conclusion...

Si vous avez encore de questions après la lecture de cet article n’hésitez pas à les poser en commentaire.

Je pense que dans tous les cas il faut choisir un thérapeute avec qui le courant passe bien et qui vous correspond. Lors de la première séance vous saurez rapidement si c’est la méthode qu’il vous faut. Si le thérapeute est sérieux et qu’il voit que votre problématique n’est pas adaptée à son approche il vous orientera vers un autre professionnel. N’hésitez pas à poser vos questions au thérapeute !

Pour plus d’informations sur l’hypnose consulter le site de Marine Rousseau c’est par ici : https://www.justepoursoi.fr

Pour plus d’informations sur la sophrologie avec Shirley DIASPARRA c’est par là : https://www.afleursdesens.com

Shirley Diasparra 

Sophrologue à Grenoble

Catégories : Sophrologie

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *