J’ai acheté une huile essentielle dont l’odeur me plaisait énormément, quelques semaines plus tard je l’aime un peu moins. Mes goûts ont-ils changés en si peu de temps?

Et si en fait c’est cette huile essentielle qu’il me fallait sur le moment, sur le problème que j’avais à résoudre le jour où je l’ai choisie et que pour l’instant le problème étant résolu je la mets de côté ?

Le côté psycho-olfactif des huiles essentielles est très important : une huile essentielle ne se choisit pas seulement pour ses propriétés mais aussi pour ce qu’elle active chez nous quand nous la sentons !

Les huiles essentielles contiennent des molécules odorantes volatiles, celles-ci nous ramènent à des émotions, des souvenirs, positifs ou négatifs.

Les perceptions sont très personnelles car lorsque l’on sent une odeur, un signal chimique est transformé en influx nerveux qui sera transmis au cerveau limbique, siège de la mémoire et des émotions. La personne réagira différemment suivant son équilibre nerveux, émotionnel et hormonal au moment où elle sent l’huile essentielle.

Voilà les aspects psycho-olfactifs de certaines huiles essentielles (chacun en tirera ses conclusions s’il aime ou non l’odeur…) :

L’huile essentielle d’hélichryse : elle soigne les bleus du corps et de l’âme, elle nous aide à comprendre notre colère et à la dépasser. Nous fait revenir aux vraies valeurs et à peut-être apporter des changements dans notre vie.

 L’huile essentielle de romarin à cinéole : c’est le confident rassurant, elle chasse l’angoisse, la nervosité le stress … Permet l’affirmation de soi, le contrôle des émotions. Elle représente le père.

– L’huile essentielle de petit grain bigarade : C’est une huile essentielle qui enveloppe, comme un ami doux, câlin et chaleureux. Elle amène au lâcher-prise et redonne confiance en soi…

– L’huile essentielle de lavande vraie : C’est la maman, calmante mais aussi solide et rustique. Elle aide à l’équilibre émotionnel, à la créativité.

Une huile essentielle c’est notre histoire à l’instant T, nous ne la choisissons pas par hasard. Garder avec soi un flacon d’huile essentielle et le sentir à différents moments de la journée, ou déposer quelques gouttes sur un collier d’aromathérapie que l’on portera peut être judicieux et nous aidera à avancer … 

Shirley DIASPARRA

Aromathérapeute à Grenoble


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *